Mes premières « journées pédagogiques »

Aujourd’hui j’assistais pour la première fois de ma vie au lancement de « journées pédagogiques départementales ». Une sorte de grand-messe du monde de l’éducation (des enseignements secondaires ici en l’occurrence). Un concept qui jusqu’ici ne m’était pas familier et dont le caractère abstrait m’intriguait depuis la lecture, au lycée, du communiqué invitant les enseignants (toutes spécialités confondues) à y prendre part ces 31 octobre et 1er novembre. J’avais donc hâte d’y être, question de me faire une idée plus claire de ce dont il est question.
Ils étaient donc tous là (ou presque). Des enseignants visiblement venus juste pour faire « acte de présence » (comme on dit chez nous) et qui disparaissaient de la salle sournoisement/insidieusement les uns après les autres, après avoir inscrit leurs noms et émargé sur la liste de présence ; aux inspecteurs pédagogiques qui pour la plupart, semblaient n’avoir pas été en contact avec des enseignants depuis un bon moment.
C’est donc parti pour deux (02) journées de travail intense pour les professionnels de l’éducation de la région et deux jours de vacances pour leurs élèves dont la plupart se sentent sans aucun doute gâté par la nature 

Publicités