CAMEROUN : Les résultats du recensement général de la population et de l’habitat publiés 5 ans après !

Le mercredi 14 avril 2010, le premier ministre camerounais, Philémon Yang, a donné, au Hilton hôtel de Yaoundé, une conférence de presse dont le but était d’annoncer les résultats du Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH), effectué au Cameroun en Octobre/Novembre 2005 !

Cela faisait donc  cinq ans que les camerounais attendaient ces résultats. Cinq ans que nous attendions de savoir combien nous sommes à vivre dans ce pays. Une attente qui naturellement, pour beaucoup a été trop longue.

A ce propos, Nicolas, étudiant en Géographie à L’université de Yaoundé 1 affirmait : « 5 ans c’est trop ! Dans certains pays c’est une affaire de quelques mois pour que ce genre de résultats soient publiés. Pourquoi donc avoir attendu tout ce temps ? Pourquoi faudrait-il toujours que les choses se passent toujours autrement chez nous ? Çà ne fait pas sérieux à la longue ».

D’après ce recensement, nous étions 15.925.686 camerounais à vivre au Cameroun en 2005, et répartis sur l’ensemble du territoire national ainsi qu’il suit :

Régions Population
Centre 3.525.664
Littoral 2.865.795
Nord 2.050.229
Nord-ouest 1.804.695
Ouest 1.785.285
Sud-ouest 1.384.286
Adamaoua 1.015.622
Est     801.968
Sud     692.142
Total 15.925.686

Source : BUCREP (Bureau Central des Recensements et des Etudes de populations), RGPH 2005

Selon les estimations nous étions donc 19.406.100 camerounais (au 1er janvier 2010), dont 51% (de la population totale) âgés de moins de 20 ans !

Mais, les débats suscités çà et là par les résultats de ce recensement, vont parfois bien au-delà de la simple démographie. Certains y voient même une affaire politique (sorte de récupération). Beaucoup accusent le pouvoir en place d’avoir faussé les données.

« Sinon, pourquoi avoir attendu tout ce temps, si ce n’est pour avoir le temps de falsifier les résultats dans l’intérêt du pouvoir en place ? » s’interroge Mama Anas, vendeuse de légumes au marché Mvog-Ada (à Yaoundé).

Personnellement, je ne me permettrais d’accuser personne. Mais, je me pose bien des questions (vu que j’en ai bien le droit). Ces données sont-elles vraiment fiables ? Est-ce vraiment normal que les résultats d’une enquête effectuée en 2005 ne soient publiés que 5 ans après ? Que faisait le BUCREP (Bureau Central des Recensements et des Etudes de Population) pendant tout ce temps ? Est-ce à dire que pour savoir combien nous sommes réellement en cette année 2010, par exemple, nous serons obligés d’attendre 2015 (si une enquête était menée cette année bien sûr) ? Ou alors on ne se contentera toujours que de faire des estimations.

Ce sont surement là des questions auxquelles je n’aurais probablement jamais de réponses.

Mais, toutefois, il est à noter qu’il s’agissait là du troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitat effectué au Cameroun depuis son accession à l’indépendance ! Les deux précédents avaient eu lieu en 1976 et 1987.

Ainsi va mon pays…Afrique en miniature dit-on

Publicités