Quelle place pour l’éducation dans les budgets des pays en développement ?

A chaque fois que j’entends parler de développement, je me sens immédiatement interpellé. Ne me demandez pas pourquoi.  Peut-être bien parce que, vivant dans un pays dit en développement, je fais face à de nombreux aspects du « mal-développement » au quotidien. Problèmes d’accès à l’eau,   coupures d’électricité à répétition, absence d’infrastructures, précarité, etc. … Mais, ce qui me préoccupe le plus dans tout cela, ce sont les problèmes liés à l’éducation.

L’éducation est l’un des lieux par excellence d’observation d’une société, si tant il est vrai que c’est surtout à l’école que l’on enseigne les règles de conduites sociales et que l’on développe les facultés physiques, morales et intellectuelles qui président à la formation de notre personnalité entre autre.canstock9730857

Nul besoin de rappeler ici que l’éducation est à la base du développement de toute société, tant sur le plan humain qu’économique. L’UNESCO et des organisations toutes aussi crédibles, le font bien mieux.

Cependant, si l’éducation demeure un secteur clé pour le développement, les pays en développement ne lui accordent pas tous la même importance. L’éducation est un domaine qui, dans bon nombre de ces pays, reste essentiellement tributaire de l’aide internationale, comme le rappelle le site d’informations Terangaweb qui, dans un récent article affirme que : « plus de 25% du budget total pour l’éducation d’un grand nombre de pays africains est issu de l’aide internationale ». Une phrase qui a tout de suite attirer mon attention et suscité ma curiosité sur les parts de budgets alloués à l’éducation dans certains  pays africains.

A ma grande surprise, de manière générale, la part alloué à l’éducation dans les budgets des pays africains reste assez faible. C’est le cas notamment du Cameroun où elle ne représente en réalité qu’une part infime du budget de l’Etat. En réalité, en 2011 par exemple, l’Etat camerounais n’aurait consacré que 1/5e de son budget à l’éducation. Ailleurs, et dans la plupart des pays d’Afrique de l’Est la situation n’est point meilleure. Selon le journal en ligne DigitalCongo, entre 2004 et 2009,  la part du Budget allouée à l’Education est passée de 1,9 % à 14 % en RDC…

Quoiqu’il en soit, j’espère que la donne changera progressivement et que l’éducation retrouvera la place qu’elle mérite, car son importance pour l’avenir des sociétés la situe sans aucun doute au cœur de toutes les dynamiques, tant sociales que sociétales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s