Le taux de mortalité maternelle sans cesse croissant au Cameroun.

Le taux de mortalité maternelle est sans cesse croissant sur le continent et particulièrement au Cameroun. Une situation d’autant plus inquiétante que les causes de cette situation sont clairement identifiées. Il est donc temps de poser des actes concrets.

Peu de gens le savent peut-être. Pourtant, la plupart des décès sont enregistrés pendant les urgences obstétricales, ceci des centres de santé intégrés, jusqu’aux hôpitaux de référence. Selon les résultats d’un rapport effectué au Cameroun en 2004, plus de 699 femmes sur 100 000 meurent en donnant naissance. Des décès causés en partie par les mauvais systèmes de référence, la contre référence étant presque inexistante. De plus, la qualité du plateau technique laisse souvent à désirer.

Selon l’UNICEF, en 2008, le nombre annuel de naissances (en milliers) était de 704, et le nombre de décès des moins de 5 ans (en milliers) lui était de 89.

Lors de la 4e journée africaine de réduction de la mortalité maternelle et néonatale, célébrée le 08 mai dernier, le thème choisi était : « Mortalité maternelle et néonatale : Agissons ensemble pour la vaincre ». Le slogan arrêté par le ministère camerounais de la santé publique était : « Aider la femme camerounaise à ne pas mourir en donnant la vie : Moi je m’engage ».

Mais toujours est-il que, l’engagement des uns et des autres pour remédier à cette situation reste, à l’heure actuelle, presqu’invisible.

Publicités

Une Réponse

  1. Vraiment effrayant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s